Soft volley

Entraineur

Dominique Hallard

L'interview

Bonjour Dominique, tout d’abord comment et quand as-tu rejoins le club ?

Natif du Nord de la France, je suis passé par plusieurs clubs du Nord de la France (Flaumont, Valenciennes et Maubeuge) puis j’ai poursuivi à Sochaux, Chaumont et Reims. 

Je suis arrivé en septembre 2006 à l’ARAGO au travers de la section Loisir coordonnée par Roger COIGNAT puis j’ai été accueilli par Françoise THEULE à l’ARAGO Land en 2010. 

Mon adhésion au club faisait suite à mon recrutement à l’UFR STAPS de Montpellier sur un poste « Entraînement et Management du Sport ». 

 

Comment t’es venue l’idée de développer l’Arago family form ?
Peux-tu nous dire en quoi cela consiste ? et combien de personnes bénéficient de ce dispositif cette saison.
Quels sont enfin, tes futurs projets…

Outre le Volley-ball, la préparation physique et avec l’âge 🙂 la remise en forme me passionnent. 

Nous avons fait le constat avec Françoise que d’une année sur l’autre l’ARAGO Land souffrait d’un taux de renouvellent insuffisant de ses enfants.

De plus les parents se côtoyaient sans se connaitre, nous avons fait le pari qu’ils prennent le temps de se découvrir, de s’apprécier et de vivre pleinement l’ARAGO … 

Nous avions l’opportunité de pouvoir bénéficier d’une salle attenante au Barrou mise à disposition par la Ville de SETE et d’une volonté politique municipale affichée par Gérard CASTAN de promouvoir le Sport Santé. 

Tous les ingrédients étaient alors réunis pour que naisse le projet Arago Family Form et Soft Volley !  

Pour la seconde année, on propose les mercredis après-midi aux parents et/ou grand parents des enfants qui sont inscrits à l’Arago Land la possibilité de pratiquer en parallèle une activité de remise en forme : « L’ Haltéro fit Barre ». Avec un support musical nous dispensons des cours collectifs adaptés d’endurance de Force où tous les muscles du corps sont mis en jeu. 

Depuis la rentrée, le samedi matin en parallèle à l’entrainement des poussins et pupilles nous animons des séances de Soft Volley. C’est une discipline étonnante qui nous vient du Japon. On pratique en effectif réduit sur un terrain de Badminton avec une hauteur de Filet de 2m mais avec un ballon agréable et adapté qui permet à tout le monde de se faire plaisir quel que soit son niveau. 

Après un an de fonctionnement, nous comptons une trentaine de Licenciés supplémentaires qui nous communiquent leur bonne humeur.

Pour cette année, notre projet consiste à réunir toute cette bonne humeur et accueillir au mieux pour la première fois à Sète le 7 et 8 Juin les phases finales des championnats de France Universitaires 6 x 4 et 4 x 4 (60 Universités, 700 volleyeurs et volleyeuses attendus). 

 

L’analyse de Françoise Theule

En tant que professeurs d’EPS, Dominique et moi, sommes intimement convaincus du bien fondé de la pratique du sport pour tous.
Au travers de l’Aragoland et du rassemblement induit des familles dans le gymnase, nous avons pensé que notre mission était de faire en sorte que les familles apprennent à se connaître:
—> d’abord dans un esprit de partage de notre passion commune le VB, pour montrer notamment aux parents trop exigeants avec le niveau de leurs enfants que son apprentissage n’était pas si simple,
—-> mais également pour établir une base fondatrice des  » futurs accompagnateurs » d’équipes, puisque dès la catégorie poussin des compétitions sont proposées et par
conséquent  des déplacements à encadrer.
Nous pensons qu’une association sportive a une part de responsabilité sociale et c’est justement au travers de ces rencontres, ces partages, cet enthousiasme communicatif  et ses actions d’accompagnement (dans tous les sens du terme) des enfants que nous pourrons l’assumer.
D’ailleurs, les futurs projets Aragolandiens seront tous mêlés à l’évolution de la société, pour reconstruire du relationnel avec davantage de prise en compte et de respect de l’autre.

L’Aragoland met à disposition une équipe dédiée à la création de moments de partage et de confrontation d’expériences qui peuvent être utiles à la valorisation du capital humain interne et externe à l’ARAGOLAND, à l’ARAGO, à l’école, et autres structures…


D’où un Aragoland intimement imbriqué au nécessaire changement sociétal pour créer toujours plus de lien social.