Montpellier – Arago (3-0) : la chronique.

Montpellier-arago-Branimir

Montpellier – Arago (3-0) (25-20, 25-16, 25-15)

On savait que ce derby dans la salle de Montpellier allait être difficile face à une formation qui avait conservé ses joueurs clefs dont les internationaux français Patry et Bultor.
Mais l’on n’imaginait pas que cette rencontre tournerait aussi nettement en faveur du rival héraultais.

Manquant de stabilité en réception, les joueurs de l’Arago ont subi la loi d’un Montpellier.
Malgré quelques belles attaques de Grozdanov, les hommes de Fabien Dugrip n’arrivaient pas à susciter l’engouement des 200 sétois qui avaient fait le déplacement pour l’occasion.

On pourra se consoler en se disant, qu’il y a deux saisons, les joueurs de l’Arago avaient subi ce type de déroute à Lyon (3-0) lors de la première journée de championnat, avant de réaliser la saison que l’on sait (finale du championnat de France).

Il faudra toutefois montrer un tout autre visage pour la réception de Tourcoing samedi prochain 19h30 au Barrou.

Réaction d’après-match.

Fabien Dugrip (entraîneur de l’Arago) « C’est une grosse déception. On n’a pas été au niveau auquel on espérait jouer au vu du niveau que l’on avait pu avoir sur la préparation. Je pense que l’on est arrivé un peu trop confiant et ajouter au manque de respect des consignes cela fait beaucoup ».

Un homme dans la rencontre : Branimir Grozdanov

Pour sa première en match officiel sous le maillot sétois, l’attaquant réceptionneur bulgare a réalisé une performance honorable en attaque (11 points à 58%) démontrant son intéressant potentiel. Il constitue l’une des rares satisfactions de la soirée.