Arago – Rennes (3-1) : L’Arago s’est imposé face à Rennes en offrant un visage séduisant

Arago – Rennes : la chronique.

L’Arago s’est imposé de face à Rennes en offrant un visage séduisant.

Dès l’entame de la rencontre les sétois prennent le dessus sur les bretons, notamment en mettant une forte pression avec leurs services sur les visiteurs, à l’image des mises en jeu d’Arthur Szwarc mesurées à plus de 100 km/h ! L’Arago conclut ce premier set à sens unique (25-18).

Le second set entamé sur la même dynamique est marqué par une altercation entre Manu Ragondet, qui porte cette saison le maillot de Rennes et les joueurs de l’Arago sur un point litigieux. Si elle a valu un carton rouge à l’ancien favori du Barrou, elle ne viendra pas contrarier la marche sétoise bien emmenée par un Marien Moreau (25 points sur la rencontre) très présent. (25-19).

Le troisième set prenait le même chemin avant que les sétois commencent à tomber dans la facilité après le second set technique (16-11, puis 19-19). L’équipe bretonne ne lache rien et survit à 3 balles de matchs sétoises avant de s’imposer dans une fin de set à suspens (29-31).

La perte du set ne fait, heureusement, pas douter les sétois, qui se montrent sérieux dans le 4eme set qu’ils mènent de bout en bout et concluent victorieusement (25-18).

Sous l’ovation du Barrou les joueurs de l’Arago savourent leur première victoire de la saison qui en appelle d’autre et pourquoi pas dès la semaine prochaine dans la salle de Poitiers.

Réaction d’après match : Marien Moreau (au micro de Radio One).

« La victoire, c’était le leitmotiv de la semaine, donc la voilà ! Je pense que le championnat commence vraiment. Ce qui m’a fait plaisir, c’est que sur les premiers matchs, les nouveaux je les trouvais impressionnés par le niveau, le Barrou et tout ça. J’attendais une réaction de leur part et ce soir ils ont prouvé que ce qu’ils montraient à l’entraînement ce n’était pas rien. Cela nous permet de jouer beaucoup plus collectif et forcément on est beaucoup plus percutant ».

Un homme dans la rencontre : Arthur Szwarc.

Assez discret sur les deux premiers matchs, le jeune central canadien a montré pourquoi Fabien Dugrip dit de lui que c’est un joueur à énorme potentiel.

Le numéro 14 sétois a fait vaciller la réception rennaise sur ses services en engageant pas moins de 20 fois sur les 4 sets. Au filet, il a également pesé en réussissant 6 contres gagnants pour un total de 12 points marqués sur la rencontre. Un vrai talent qui pourrait être l’une des révélations de ligue A cette saison.