Arago – Nice (3-2) : l’Arago prend sa revanche.

Arago - Nice 2018

Arago – Nice (3-2) : l’Arago prend sa revanche.

 

Les affrontements entre l’Arago et Nice ont été serrés cette saison. Après s’être inclinés sur la Côte d’Azur 3-2 au match aller, les sétois se sont imposés sur le même score au Barrou à l’issue d’un match accroché entre les deux formations.

 

Après avoir parfaitement débuté la rencontre 10-4, les joueurs de l’Arago se relâchent et laissent les visiteurs revenir (20-20) avant de céder en fin de set (22-25).

Le second set est très équilibré (10-10, 17-17), les deux formations font jeu égal. En attaque le sétois Groznadov, excellent (83 % de réussite en attaque sur le set), répond aux coups de boutoir du pointu ukrainien niçois Tupchii. Les azuréens s’offrent 3 balles de set qui auraient pu faire basculer la rencontre, mais les partenaires de Rafa Redwitz ne tremblent pas, jouent juste et parviennent à remporter le set dès leur première opportunité (26-28).

A la mi-temps, animée par un spectacle de danse apprécié par le public du Barrou, on se demande comment va tourner cette rencontre équilibrée.

Le troisième set est aussi serré (8-9, 13-13), mais une belle série au service de Rafa Redwitz fait craquer les azuréens après le second temps mort technique (18-14). Bien centrés sur leur jeu, les sétois maintiennent l’écart et concluent victorieusement la manche sur un ace d’Arthur Szwarc.

A 2-1, l’on se dit qu’il y a moyen de remporter la rencontre en quatre manches pour empocher 3 points très importants dans l’optique des play-offs.

Les deux formations se rendent coup pour coup dès l’entame de la rencontre (5-5, 10-10, 16-16). On sent que le set va se jouer sur rien et malheureusement, le pointu niçois Tupchii, à nouveau lui, met à mal la réception sétoise et donne un court avantage que l’Arago ne parviendra pas à combler malgré les efforts de Moreau (23-25).

Les deux formations se retrouvent, comme au match aller, dans un tie break pour décider du sort de la rencontre. Si les sétois s’étaient effondrés 15-6 à Nice, il n’en sera rien ce vendredi.

Grozdavov (20 points sur la rencontre) se déchaîne d’entrée de jeu en bout de filet et met les hommes de Radic dans les cordes (6-2). Le barrou est en feu et les sétois quasi intouchables dans ce type d’ambiance. Imhoff et Szwarc, bien servis par Redwitz enfoncent le clou au centre et permettent aux maritimes de conclure victorieusement ce 5ème set et la rencontre.

 

Grâce à cette victoire, les sétois se maintiennent à la 8ème place synonyme de qualification en série éliminatoire. Cette qualification passera par des performances à l’extérieur, comme à Toulouse ou Tourcoing cette saison.

Dans ce contexte, ils joueront un match capital vendredi prochain en Corse, dans le très difficile Palatinu d’Ajaccio, actuellement 7ème.

 

A la loupe, les services de Szwarc et Redwitz.

Dans le volley d’élite, face à d’excellents réceptionneurs, une bonne qualité de service est fondamentale. A ce niveau, l’Arago possède deux artilleurs de premier plan que sont Arthur Szwarc et Rafa Redwitz.

Le canadien, grâce à une excellente adresse pour un joueur de sa taille, est capable d’envoyer des services très lourds, quasi injouables. Cela a encore été le cas vendredi où sa puissance de feu a mis en grande difficulté les niçois sur leur side out.

Dans un style différent, plus technique et plus travaillé, le passeur et capitaine sétois Rafa Redwitz fait très mal à la réception adverse à chaque rencontre. Contre Nice, il fait basculer une troisième manche indécise en faveur de l’Arago.

Grâce aux points gagnés sur leurs mises en jeu, Szwarc comme Redwitz sont chacun passé 25 fois  derrière la ligne de mise en jeu, ce qui est énorme.