Arago – Chaumont 1-3 : L’Arago dominé par la machine chaumontaise.

Arago - Chaumont

Arago – Chaumont 1-3 : L’Arago dominé par la machine chaumontaise.

 

On se doutait que la tâche serait difficile, pourtant l’on espérerait que l’Arago surprenne une équipe chaumontaise fatiguée par son long déplacement en Sibérie dans le cadre de la Ligue des Champions de la CEV 3 jours avant. Malheureusement, s’ils ont plié les champions de France en titre n’ont pas rompu.

Dès les premiers échanges, les sétois subissent l’énorme pression au service des visiteurs. En difficulté en réception, les hommes de Fabien Dugrip ont du mal à construire et cèdent peu à peu (7-8, 9-14) malgré deux jolis contre gagnants d’Imhoff en fin de manche. Les chaumontais remportent le set 22-25.

La seconde manche a une physionomie différente. Moins en réussite au service, les hommes de Silvano Prandi, « il profesore », permettent aux sétois de développer leur jeu principalement orienté sur l’aile en attaque. Moreau transforme tout ce qu’il touche en point gagnant tandis qu’Arthur Szwarc enflamme le Barrou avec 3 aces consécutifs (12-6). L’Arago maintient la pression sur les chaumontais (19-12) s’offre le set (25-20) sous les chants des supporters sétois.

Entre des sétois qui commencent à y croire et des hauts-marnais potentiellement redoutables, l’on sent que le troisième set sera mentalement décisif pour la suite.

Malheureusement pour l’Arago, la machine chaumontaise se remet en route (4-7). Parfaitement distribué par Gonzalez, le jeu haut-marnais est illisible pour le block sétois. Souvent en situation de un contre un, Boyer et Mijailovic se régalent. Les visiteurs remportent sans trembler la quatrième manche sur le score de 20-25.

Ce que craint les supporters sétois se produit alors, les hommes de l’Arago accusent mentalement le coup dès la reprise de la quatrième manche (2-7, 10-18). Face à une telle équipe, ce genre d’écart est rédhibitoire et malgré un baroud d’honneur dans les derniers échanges, les maritimes doivent se résoudre à laisser la manche (25-20) et la victoire à l’armada chaumontaise.

Après la rencontre, côté sétois, l’on était forcément déçu de ne pas avoir su se sublimer dans une telle confrontation. Toutefois, en face, l’équipe chaumontaise a montré pourquoi elle était en capacité de rivaliser avec les plus grosses équipes russes et polonaises en Ligue des Champions. Face à un tel adversaire, la défaite n’a rien de déshonorant.

L’heure est désormais à la remobilisation  avant le déplacement à Toulouse samedi, une formation qu’il faudra battre impérativement pour rester dans la course aux play-off.

 

Un homme dans la rencontre : Marien Moreau a tout donné.

Le pointu sétois aura réalisé une grosse prestation dans le jeu, convertissant un nombre incalculable de ballons difficiles en points pour l’Arago. Si cette performance individuelle remarquable (24 points à 54 % en attaque) n’aura pas permis de faire plier Chaumont, elle est de bonne augure pour les prochaines rencontres.